Aucune entreprise n’est à l’abri d’un lynchage numérique